VASSILISSA

Composition originale pour piano et lame sonore.


Saint valentin 2021 : Only You





Hommage à Georges Pernoud, hYrtis joue le générique de Thalassa.

Georges Pernoud s'en est allé le 10 janvier dernier. L’émission Thalassa, son œuvre, a profondément marqué mon enfance. Pour cette raison, j’ai voulu lui rendre hommage avec cette vidéo. J’ai grandi avec son émission, chaque vendredi soir. Ce que j’y découvrais nourrissais mes rêves et mes dessins (au point de vouloir habiter un phare pour dessiner toute la vie, du matin au soir). Et que dire du générique... il me fascinait... tant pour les dessins (on doit ce bijou à Gérard Marinelli), que pour la musique (composée par Guy Pedersen). Dès les premières notes, j’accourais aussitôt pour assister à ce spectacle (sans doute comme beaucoup d’enfants en France au même moment). Merci, Georges Pernoud. *Cet article vous raconte l’histoire du générique de Thalassa, le magazine de la mer : https://www.cnews.fr/divertissement/2021-01-11/thalassa-lhistoire-folle-du-generique-culte-de-lemission-de-georges

Theremin - Dark Night (N. Bogoslovsky) played by hYrtis

Pour ceux qui seraient passés à côté de ma performance réalisée spécialement pour le Thereminology Festival, la voici. Ce morceau de Nikita Bogoslovsky s'appelle : "Dark Night". Je suis vraiment tombée en amour pour cette mélodie. J'aimerais élargir mon répertoire avec ce type de morceaux.

hYrtis (a.k.a Gladys Hulot) joue Life On Mars ? 10.01.2021 à la lame sonore

Aujourd’hui hui, 10 janvier, très spontanément, j’ai eu envie de reprendre ma lame sonore et jouer LE titre de David Bowie qui a résolument marqué ma vie. Après, j’ai trouvé dommage de ne pas le partager. J’ai donc décidé de filmer la performance. Il y a six ans, j’avais réalisé le clip en stop motion que l’on peut voir dans cette vidéo. Il illustrait une reprise à la lame mais je n’apparaissais pas dessus. Aujourd’hui, j’ai voulu le rejouer à côté.

Sense of Doubt - David Bowie covered by hYrtis with the theremin.

Six ans après mon clip / cover de « Life on Mars ? », je vous offre à présent, une reprise de « Sense of Doubt » de David Bowie. Le titre original « Sense of Doubt » extrait de l’album « Heroes » (et créé avec Brian Eno) réunit les contrastes, alternant les phases de tension, empreintes d’une atmosphère inquiétante et les phases libératrices dont découlent un sentiment d’espoir et d’apaisement.  J’ai voulu donner vie en image, à ma propre perception de ce morceau, parallèlement à mon rapport à David Bowie, à ce qu’il représente pour moi, à ce qu’il représente pour beaucoup d’entre nous. Ce morceau m’évoque le passage incessant de l’ombre à la lumière ; de la noirceur froide et résignée, au doute d’avoir cru percevoir la possibilité d’un ailleurs. Il m’évoque une errance au bout de laquelle la lumière l’emporte sur les ténèbres et nous transcende à la fin du morceau comme une vérité sublime. Dans ce semi-stop motion, David Bowie véhicule ou incarne cette lumière vibrant en chacun de ceux qui l’aiment. À propos de l’arrangement : Il s’agit d’un Re recording de theremin de type Etherwave Pro de Moog. Le son très grave de cet instrument se superpose également aux notes descendantes produites par le piano. D’autres sons plus percussifs et cristallins proviennent d’un sample sound-désigné par Jayel Flex à partir du son de ma lame sonore. Des bruits ambiants apparaissent sous forme de plages intermittentes et furent produits à partir d’enregistrements de passages de voitures et de respirations humaines. Concernant l'aspect visuel, j’ai réalisé ce clip entièrement seule de la conception au montage.

Qu'est ce qu'un theremin ?

Pour terminer l'année en compagnie de cette merveille de theremin qu'est l'Etherwave Pro de Moog, je vous propose de revoir ici, la vidéo qui me fut commandée par l'Atelier-École des Arts de Saint Hilaire (faute de n'avoir pu m'y rendre l'été dernier). Le but de cette vidéo, était d'expliquer simplement le fonctionnement du theremin et de proposer un mini concert. Bien sûr, si j'étais intervenue au sein de l'école, le programme aurait été bien plus complet et le concert beaucoup plus long et varié (je garde cela pour l'avenir, lorsque nous pourrons reprendre une activité "normale".)

THEREWEEN 2020...

Chaque année au moment d'Halloween, je partage un "Thereween" ou une "Minute d'Halloween". Le concept de ces vidéos consiste à reprendre au theremin, le thème connu d'un film ou d'une histoire en incarnant des personnages relatifs au thème dans une mise en scène ou une ambiance particulière et en condensant le tout en une durée d'une minute. Cette année, je reviens sur la Famille Addams pour incarner la Chose et Mercredi. À partager sans modération.

APRÈS UN RÊVE (G. FAURÉ).

Début septembre 2020, j'ai fait l'acquisition d'un theremin Etherwave Pro de Moog (qui n'est -hélas- plus fabriqué depuis 2007). J'ai fait installer le module EPVM1345 à la fin du mois dernier pour élargir les possibilités de produire des nuances plus riches. Ces nuances apportent au morceau l'expressivité et la vie et sont directement liées aux mouvements de la main gauche. Depuis quelques temps, je poursuis ce travail à la recherche d'une meilleure expressivité et je sais que le chemin est long. Mais ce modèle de theremin, mis à niveau, est un régal au niveau de la sensation du jeu et parfait pour ce type d'exercice.

MES PREMIERS JOURS AVEC LE LÉGENDAIRE EPRO DE MOOG.

À la demande de certains abonnés suivant mes réseaux que je tiens comme "le carnet de bord d'une thereministe en développement", j'ai décidé de poster cette vidéo où je présente mes premières impressions au sujet tu theremin Etherwave Pro de Moog qui n'est -hélas- plus fabriqué mais dont j'ai eu la chance de trouver un exemplaire. Ceux qui suivent mon évolution depuis quatre ans savent à quel point je souhaitais un jour connaître ce modèle de theremin dont j'apprécie le son. Sur cette démontration, le theremin n'a pas été mis à niveau grâce au module pour E Pro, l'EPVM1345. Le changement sera peut être audible sur les autres vidéos... aventure à suivre.

THEREWEEN 2019...

Voici le Thereween de cette année ! Ou "La Minute d'Halloween". Chaque année pour célébrer Halloween, je propose une vidéo de theremin dont le concept est de reprendre en une minute, le thème musical d'un film ou d'un opéra etc... en incarnant l'un des personnage du thème choisi. Je fus Gomez et Morticia, Maléfique, La Mort (en cartoon) et cette année, je suis un vampire ! Il s'agit d'un Re-recording de cinq "voix" de theremin. Ici, je reprends un passage de la Bande originale de "Nosferatu, fantôme de la nuit" de Herzog.

the lark (M. Glinka)

Cette pièce composée par Mikhaïl Glinka, fut l'un des premiers morceaux joué sur un theremin. Il me tenait à coeur de l'interpréter cette année pour célébrer le centenaire de l'instrument. Mais ma manière de marquer cet anniversaire particulier repose surtout sur une sorte de "challenge". Cette année 2019, j'ai décidé de comptabiliser mon nombre d'heures d'entrainement au theremin (depuis le début) pour atteindre les 10 000 heures de pratique. Je suis presque à mi chemin. Il faudra encore quelques années pour atteindre le but et déterminer si la fameuse théorie des 10000 heures est applicable à mon cas. Y croire, me tire vers le haut, me motive à aller plus loin chaque jour. Sur cette vidéo, j'essaie de mettre en pratique une nouvelle technique apprise à Colmar il y a deux semaines. Cette technique me permettra de proposer un jeu plus expressif.

theremin jazz - misty

Arrangement / Accompagnement piano : Delphine Dussaux

NO IDENTITY

NO Identity est un stop motion inspiré d’un cauchemar où mon reflet dans le miroir m’a froidement dit : « I have NO identity. ».  La ressemblance fortuite avec une personne admirable pour son talent, sa beauté, son pouvoir, tout ce qui élève un humain au rang de légende, peut avoir des vertus galvanisantes pour un individu. Mais lorsque le mimétisme attaque l’inconscient de ce dernier de manière trop importante, l’énergie positive et la force d’action laissent place à l’inconfort, au sentiment de culpabilité et surtout au doute. No Identity résume cette réflexion. Réels ou fictionnels, des personnages ancrés dans l’inconscient collectif, se superposent à mon autoportrait et s’enchainent le temps d’une minute hypnotique.  La musique utilisée reprend le refrain du titre « Infinity » du groupe « Infinity Ink ». « Oh you now we are the infinity » devient « Now, I know I have no identity ». Je remercie infiniment le groupe de m’avoir donné son autorisation. Avec la participation capillaire de : David Bowie, Blanche Neige, La Reine Grimhilde, Brigitte Bardot, Mick Jagger, Nicola Sirkis, Mr Spock, Morticia, Dita Von Teese, Josephine Baker, Louise Brooks, Marilyn Monroe, Andy Warhol, Lady GaGa, Annie Lennox, Elizabeth Taylor, Alice au pays des Merveilles, Julia Clancey, Médusa, Louis II de Bavière, Mireille Mathieu, Lady Tremaine, Cruella d’Enfer, Miss Peregrine, Mars Attack, Maléfique, Joan Collins, Marie Antoinette et tant d autres...

spécial saint valentin, Cheek to cheek

La minute d'halloween (danse macabre de c.saint saens)

La romance de nadir, extrait de l'opéra les pêcheurs de perles (G. Bizet) 

Aria (j.S. Bach) 

LA MINUTE D'HALLOWEEN...

Le temps d'une minute - la minute d'Halloween - hYrtis (aka Gladys Hulot) devient la terrible Maléfique issue du conte "La belle au bois dormant" pour interpréter "once upon a dream" au thermin !

"LIFE ON MARS ?" (DAVID BOWIE) - COVER...

Titre original: David Bowie / Reprise: Hyrtis (Gladys Hulot) - Arrangement Reason et re recording de lame sonore. / Image, montage: Hyrtis / Mixage: Olivier Darques 

Quand David Bowie rencontre le street art et la scie musicale...

Ce clip propose une illustration de la chanson "Life on Mars?" de David Bowie sous forme de graffitis où les paroles de la chanson appariassent de manière subliminale. Le thème de la chanson originale reposant d'une part sur constat désabusé d'un monde décevant et d'autre part sur l'idée d'une ascension vers un ailleurs, j'ai décidé de confronter les limites dressées par un paysage urbain et l'infini cosmique gagné par la rêverie au fil des errances le long des murs délabrés. Le mur présenté comme limite infranchissable, devient espace d'expression et point d'origine du départ vers l'ailleurs. où l'ascension se veut progressive.   "Life on Mars, c'est une vision cosmique à un arrêt de bus" entendis-je un soir, d une oreille distraite. Ces mots (qui étaient en réalité, ceux de John Harris, un écrivain journaliste, m ont inspiré l'écriture de ce clip.

COLD SONGE

Cold Songe, écrit pour lame sonore et voix, décrit un portrait du chanteur Allemand Klaus Nomi au travers du prisme d'un récit onirique réellement vécu. Inspirée du célèbre "Cold Song" d'Henry Purcell (qui favorisa l'entrée de Klaus Nomi dans la mémoire collective), Cold SongE rend hommage à l'artiste qui connut un succès fulgurant dans les années 80 mais aussi une fin tragique. (Décédé le 6 aout 1983, il fut l'une des premières victimes du SIDA). 

" Dans Cold Song de Purcell (extrait de l'Opéra Le Roi Arthur), le génie du froid chante, soudain réveillé par la flèche de Cupidon. Dans Cold SongE, j'incarne ce génie du froid tiré du sommeil par la présence de Klaus Nomi et ma voix déshumanisée, froide et androgyne entonne le gimmick "Lignthning Strikes Frozen, Lightning Strikes in meinem Herz", gimmick repris plus tard dans la chanson par l'âme de Klaus matérialisée sous forme d'onde électrique. Cette suite de mots se réfère à une autre chanson de Lou Christie: "Lightning Strikes" également interprétée par Klaus Nomi. Ce gimmick convoque l'Anglais et l'Allemand pour des raisons musicales mais aussi parce qu il parlait couramment ces deux langues. " 

 

NÉO STRASSE

Hommage au Capitaine Néo du groupe Néo 109: Adaptation du titre Mélusine / Thème de lame, Arrangement Reason et lame sonore: Hyrtis / Mixage: Olivier Darques

Néo Strasse est un morceau instrumental à l’univers pop/alternatif arrangé pour la lame sonore en hommage au Capitaine Néo du groupe Néo 109. Dans le cadre d'une collaboration, hYrtis avait été invitée par le groupe Néo 109, à créer un thème de lame sur leur morceau Mélusine. En 2015, hYrtis avait décidé de rendre hommage au leader du groupe en reprenant ce thème de lame dans une version électro pop appelée NéoStrasse et en créant ce clip où il lui était nécessaire de retranscrire l'urgence et la rage de vivre sans plus attendre.